Les disparus du phare de Peter May

41dn4cxyt2l-_sx210_« Je n’ai aucune idée du lieu où je me trouve. Et, pour la première fois depuis que j’ai repris conscience, je me rends compte, soudain saisi par une angoisse fulgurante et douloureuse, que je n’ai pas la moindre notion de qui je suis . »

Il est ramené chez lui par une femme, il ne reconnaît rien. Qui est-il ? une facture lui permet de savoir son nom. Que fait-il ? Amnésie totale, on le dit écrivain, mais il ne trouve aucun manuscrit. Il va avec son voilier souvent aux Iles  Flannan. Et pas de trace du voilier , le mystère s’épaissit.

Une seule piste, une carte dont une route  dit  » du Cercueil  » est surlignée. Quel est cet endroit ?

La recherche d’identité est la pièce centrale de ce thriller, surtout quand cet homme trouve un cadavre et ne peut dire s’il l’a lui-même tué . La police ne s’est que penser de cet homme.

Tout ceci est décrit dans un  paysage, où la nature change. L’océan se déchaîne, des couleurs de la nature se mêlent.

Mêlé à tout cela, une affaire sombre où l’on parle  des abeilles , de l’enjeu de leur survie dans notre monde, devenu hostile à leur survie.

Ce roman policier n’est pas perturbant. Il est adapté à tous public.

.3 etoiles

De Peter May

Traduit de l’anglais René Dastugue, Editions du Rouergue Noir, 315 pages, 22,50 euros.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Les disparus du phare de Peter May

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s