Fallen Stars de F.G.M

Entre minuit et l’aube,
au pays de la Nuit,
les âmes emmurées
un temps sont libérées.

Mais leurs rêves,
fragiles fleurs de porcelaine,
au matin malheureusement
se brisent.

Et de l’Infini voluptueux
nous ne retrouvons plus, éparpillés
ici et là, dans les jardins d’Avril
ou dans les poésies,

que de petits éclats,
pierres demi précieuses,
fallen stars, presque invisibles
et pourtant merveilleuses.

F.G.M