La fée d’écume de Margot Roisin

La fée d’écume

Ô danseuse, il suffit de te regarder

Rouler comme les vagues qui toujours

Se lovent en elles-mêmes, avant de

Disparaître au creux de leur spirale.

Il suffit de te regarder

Éclater comme l’écume,

Une poussière de mémoire

Dont les sanglots muets protègent le secret.

Il suffit de te regarder,

Animée comme un pantin aux fils invisibles,

Maîtriser l’art du déséquilibre :

Explorer la chute qui t’entraînes vers la surface.

Il suffit de te regarder

Suivre des courbes irréelles,

Dans l’instant, parler du passé,

Ta danse est l’art du Temps, pas celui des espaces.

Il suffit de te regarder,

Redevenir tout à tour vague, écume, poussière,

Être l’enfant qui n’a pas oublié

Les échos du fond du monde.

 

Margot ROISIN

 

 

*